Sur les chemins de la paix

Le 14 juillet, il y a bien eu un défilé pour les participants à la Mariapolis, mais sur les crêtes et le long des sentiers pour fêter les merveilles de la Création : cascades, gentianes, grenouilles rousses et passages de chevreuils (des « coulées » nous a appris Barbara, la garde-forestière). A partir du téléphérique, en une heure ou en 4heures30 selon les forces et la forme de chacun, les marcheurs ont convergé à l’heure du déjeuner vers le terrain de football d’Albepierre, grandement réconfortés par un bol de bouillon en guise d’apéritif au pique-nique. Le temps s’étant malheureusement dégradé, le grand jeu prévu en plein air a été rapatrié à la patinoire. Par groupes intergénérationnels, plusieurs rounds chronométrés par les « maîtres du temps », Marcello et Momo, ont permis à chacun de devenir tantôt mimes (en marchant à côté d’une personne en imitant sa démarche, se faisant ainsi UN avec lui), tantôt maîtres en géographie religieuse (en reconnaissant d’après photos les villes où se trouvent des cathédrales et les pays qui abritent des mosquées), tantôt champions de la communication (lorsque les yeux bandés il fallait construire un carré en tenant une corde), tantôt érudits en paroles de sagesse (en devinant par exemple que c’est Nelson Mandela qui a dit : « Pour faire la paix avec un ennemi on doit travailler avec lui et cet ennemi devient un associé »).

Face aux conflits ; tel était justement le thème de la journée.Un extrait d’une vidéo a montré comment au Kenya des hommes de paix avaient permis à deux communautés qui étaient auparavant en lutte de créer une équipe de football et un marché en commun et de mener désormais leurs troupeaux ensemble au pâturage. « Ce qui m’étonne toujours c’est qu’après la Résurrection Jésus qui aurait pu faire des reproches à ses apôtres offre un chemin d’espérance : je vous laisse ma paix », a déclaré le Père Jean-Michel Guerrien dans son homélie. L’assemblée a ensuite prié avec ferveur « pour un monde plus harmonieux et tolérant ». Un chemin tracé depuis le matin et qui s’est poursuivi de manière festive par une soirée pour la paix !

One Response to Sur les chemins de la paix

  1. creuserand Rosie dit :

    Merci pour ces belles photos, la joie de revoir tous ces visages connus pour la plupart et le commentaire de la ballade, pour les chants en particulier celui d’aimer chacun comme un ami.
    C’aurait été beau d’avoir des expériences…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *