Les villes

Imagine un peu si toutes les rues, les boulevards et les carrefours
Se montraient à toi sous un nouveau jour
Et si dans ces mêmes places où tu flânes tu te sentes accueilli
à bras grands ouverts même si tu n’es pas d’ici

Comme je voudrais que ce soit vrai
Que dans ma ville tu te sentes chez toi

Imagine un peu si les immeubles se paraient de mille couleurs
Ils embelliraient ce que tu veux ce que tu vois
Si les murs de la ville t’ouvraient leurs cœurs
Et que tu passais librement même dans tous ces endroits qui te font peur

Si tu le veux on le fera
Tu n’es pas seul je suis avec toi

Les villes ne sont pas seulement de ciment
Elles sont plus que tout ça, elles sont faites de gens
De ton souffle de vie, de mon souffle de vie
De nos cœurs réunis et de nos énergies
Non ce n’est pas qu’un joli rêve il suffit que tu y croies
On peut allumer un jour nouveau dans la ville toi et moi

Et si chaque pierre que tu croises pouvait te dire tout bas
Que l’Histoire et chaque histoire te concerne toi
Et alors tu pourrais découvrir que l’amour se vit, se voit
Et n’est pas relégué au fond des musées
Comme je voudrais que ce soit vrai
Que ma ville soit une maison pour toi

Et si on changeait l’indifférence en proposant un autre choix
Chacun ferait aux autres ce qu’il ferait pour soi
Les gens que tu vois d’abord surpris
Se mettraient à notre suite et tenteraient avec joie ce nouveau défi
Si tu le veux on le fera
Tu n’es pas seul je suis avec toi

Les villes ne sont pas seulement de ciment
Elles sont plus que tout ça elles sont faites de gens
De ton souffle de vie de mon souffle de vie
De nos cœurs réunis et de nos énergies
Non ce n’est pas qu’un joli rêve il suffit de le vouloir
On peut allumer un jour nouveau dans la ville toi et moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *