La potion magique de l’Unité pour 450 Bretons

À l’heure où j’écris ces lignes, la Mariapolis de Ploërmel n’est pas encore terminée.

Plus de 450 personnes sont au rendez-vous de cette nouvelle édition préparée avec « les moyens du bord » comme l’ont rappelé les deux druides venus préparer une potion magique en malaxant toutes nos différences (quelle richesse !). Revigorés par cette « soupe aux cailloux » du premier matin (suivi d’un apéro plus moderne !!!), nos 450 Bretons d’un été ont commencé par faire connaissance lors du grand jeu savamment organisé par quelques jeunes investis à fond pour le plus grand plaisir des petits et des grands ! Oh, il y a bien dû y avoir quelque conflit ici ou là, c’est peut-être pour cela que le thème Face aux conflits proposé le dimanche a été si bien accueilli ! La méditation a porté sur des extraits des exhortations apostoliques Amoris Laetitia (La Joie de l’Amour)et Evangelii Gaudium (La joie de l’Évangile) du pape François et d’un ouvrage de Mgr Klaus Hemmerle, évêque d’Aix la Chapelle qui a collaboré avec Chiara Lubich pour mettre en forme toute la pensée inhérente à la spiritualité de l’Unité. Puis les animateurs on fait ressortir des points importants d’une intervention déjà présentée aux membres du Mouvement par Maria-Flora Mangano, sociologue italienne et Inaki Guerrero, psychologue espagnol. Les expériences très fortes qui ont suivi ont rejoint chacun dans sa fragilité.

Le lundi, tous étaient fin prêts pour partir à l’assaut de la forêt de Brocéliande et de ses légendes, avec « point du jour » et pique-nique sur place, par groupes. Il y en a eu pour tous les goûts et toutes les forces…  Chaque groupe choisissait le lieu, l’heure et la durée de son « point du jour » et chacun avait son livret préparé par deux jeunes, les accompagnateurs servant de guide grâce à un livret explicatif spécial. Tout avait été prévu et les poussettes des plus jeunes ou les cannes des plus âgés n’étaient pas un obstacle. Les Mariapolites sont rentrés ravis de cette coupure verdoyante, par équipes de 30 à 40 de tous âges, pour des parcours de 1h à 4h30.  Il y eut de très beaux échanges et de belles solidarités tout au long du chemin. La journée s’est terminée par la messe en plein air et une soirée de prières.
Mais chut !!! J’entends les échos d’une des légendes de la forêt…  Kenavo !

Isabelle Geffard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *